CHRONIQUES

Home »  CHRONIQUES

French Metal

[…] le titre « Oh Glory (Superstar) » est complètement barjot avec ses sonorités de guitares étranges mais quand on l’écoute à fond, ça bastonne grave […] Avec ce genre d’album, on se rend compte encore une fois que la scène française est riche […] talentueux et inventifs. […] Si vous avez envie d’en découvrir un peu plus sur Enemy Of The Enemy, un petit tour sur le site officiel. […]
http://www.french-metal.com/chroniques/enemyoftheenemy.html#.V_ZYYclgc_4

Rockportaal

[…]Ça groove, écrase et pulvérise. Moi-même je décrirai cela comme du nu-metal aussi que du crossover. Le son polyvalent du groupe ne peut pas être tout à fait décrit sous un genre. […] Sur l’album, le guitariste Nicolas « BnV’ Benedetti ne met pas que son cachet par ses riffs fermes. Régulièrement il fait en sorte qu’il y ai des accents frivoles qui fait que cela sonne plus léger et excitant. […] C’est presque à croire que l’album te donnera un arc-en-ciel de styles mais ce n’est pas le cas. L’album groove sur toute la ligne et l’usage des différents styles sont très bien incorporés dans les morceaux. Pour moi, Enemy of the Enemy, est un groupe qui fera bonne allure à un bon festival et fera le nécessaire pour créer des circle-pits et faire headbanguer.
Maurice van der Zalm, Juillet 2016
http://www.rockportaal.nl/enemy-of-the-enemy-hellequin/
Traduction en français By unknown

Lords of Metal

[…] It is just impossible to classify this band in a genre. You can hear heavy pieces of metal with groove elements, metalcore, nu-metal, hiphop and even a little jazz. The pieces were put excellent together and let hear a lot of diversity. […] Especially vocalist Adrian ‘Kal’ Cavalier is at his best. From clean singing it flows smoothly to grunt and metalcore screaming. He even knowns quite some rap. The aggression of Slipknot, the groove of Pantera, the low-tuned guitars and strong bass that are so typical of Korn. […] ‘Smooth Pussy’ could be performed by Limp Bizkit. Just that the aggressive pieces that you get to hear have crossed boundaries that Fred Durst never dared to explore.
The band has a spirit that Korn is already lost for years. Hopefully they get some more publicity because this is music that earns an international breakthrough.
Koen W, Juin 2016
http://www.lordsofmetal.nl/en/reviews/view/id/32402
Tradiction en français By Bnv

United Rock Nations

[…] Un style particulier, il faut bien le dire mais qui ressemble, à mon sens, au célébrissime « Suicidal Tendencies » de la grande époque. […] ENEMY OF THE ENEMY préfère clairement jouer sur les ambiances. Le jeu de guitare tenu par Nicolas « BnV » Benedetti oscillent entre riffs lourds et leads bourrés d’effets qui installe à lui seul des atmosphères connu chez « Pantera » comme ce « Angels Can Die ». […] Les fans présent sur leurs différentes scènes doivent facilement « headbangés » quand les sons tel que « Oh Glory », « Dangerous Species » et autres « Beast . […] Avec ce 10 titres « Hellequin », ENEMY OF THE ENEMY reste direct et le fait très bien. Leur style est là, reste super entraînant et s’écoute en une fois sans se lasser. […]
YoMisery5, Mai 2016
http://www.unitedrocknations.com/chronique-hellequin-enemy-of-the-enemy-457

Metal To Infinity

[…]This kind of modern Metal works for the youngsters but is rhythmic enough to please others as well. […] It is a bit Pantera meets Rage Against The Machine meets one or another Nu Metal band…. but without the fear crossing boundaries. […] Kal, the singer of the band, has a perfect mean voice for this kind of Metal. Although Nicolas BnV Benedetti isn’t the new Malmsteen his guitar parts are great to listen to.[…] It is a band that would easily fit on the bigger festivals so allow me to conclude Enemy Of The Enemy is top in their style. […] My Rating: 89/100 (Good in its own genre, recommended for those hooked on it)
Officer Nice, Mai 2016
http://cdreviewse.metaltoinfinity.be/enemy-of-the-enemy-hellequin-dooweet-records/
Traduction en français By Bnv

Music in Belgium

[…] Les guitares acérées, les rythmiques syncopées et les vocaux menaçant affilient d’office Enemy Of The Enemy au club des héritiers de Pantera. Cependant, il serait incorrect de réduire la musique proposée sur « Hellequin » à une énième régurgitation du Groove/Thrash Metal des Cow Boys de l’Enfer. […] Autant destiné aux amateurs de Groove Metal qu’aux nostalgiques d’une certaine fusion burnée des années 1990/2000, « Hellequin » enchantera celles et ceux d’entre vous qui rêvaient d’un « Vulgar Display Of Fuck You I Won’t Do What You Yell Me » !
Michel Serry, mai 2016
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=7938

With Love, The Underground

Disque qui frise le hardcore avec des influences venant de KORN et d’autres groupes Crossover comme SOULFLY, contenant des riffs solides. […] Les chansons sont originales et agréables à écouter. […] Même le solo dans „Dangerous species“ est hors du commun. […]
Theb, Mai 2016
http://www.wltu-music.de/maysixteen.htm
Traduction en français By unknown

La Grosse Radio METAL

[…]Adrian « Kal » Cavalier se fait plaisir au chant puisqu’il passe de parties gutturales à des parties en rap. Le mélange est excellent et surtout bien maîtrisé. […] Il peut être parfois dangereux de s’aventurer dans des contrées musicalement opposées, mais ici tout est pensé et assuré de manière à que tout les éléments s’imbriquent parfaitement. […] Autant dire qu’en live ça doit dépoter sévère. […]
Axwellica, Mai 2016
http://www.lagrosseradio.com/metal/webzine-metal/chronique-metal/p14783-enemy-of-the-enemy-hellequin.html

Aux Portes Du Metal

 » […] c’est carré, solide et, désolé Mamie, mais ça groove un max (expression de vieux…). Et puis une fois de temps en temps, un album simplement efficace ça fait du bien pour où ça passe. […]  »
JeanMichHell, Avril 2016
« http://auxportesdumetal.com/reviews/EnemyOfTheEnemy/enemyoftheenemy-hellequin.html

Le Batofar, Paris

« […] On commence tout de suite avec le quatuor de Enemy Of The Enemy qui nous fait découvrir leur Metal à la limite de la fusion accompagné d’une grosse basse bien lourde ! L’alternance entre les passages quasiment rappés et les gros riffs bourrins au chant saturé permet de rentrer doucement dans l’univers du groupe, se laissant errer sur les rythmes chaloupés. […] »
Sons Of Metal, décembre 2015
http://sons-of-metal.com/2015/12/08/lopium-du-peuple-oraz-enemy-of-the-enemy-le-23-novembre-2015-au-batofar-paris/

Motocultor 2014

« […] Et si le groupe parisien est encore inconnu du grand public, il va rapidement prouver au public breton que leur réussite lors du tremplin n’est pas volée. Effectivement, malgré un horaire de passage assez tôt par rapport à ce qui était prévu (switch avec Carnival In Coal), la formation fait d’abord face à un public assez dégarni. Mais la puissance scénique dont elle fait preuve va rapidement attirer le chaland et bien des curieux. Offrant une musique groovy ultra dynamique, le groupe n’hésitera pas à lancer un wall of death ou un jump général comme à la bonne vieille époque de Spit It Out (Slipknot) ou de Jumpdafuckup (Soulfly). Yabon ! […] »
U-Zine, septembre 2014
http://www.u-zine.org/review.php?id=729

« […] Les mélodies sont travaillées et les riffs distincts et efficaces, le tout associé à un growl agressif. Très vite, le public prend goût à leur groove metal qui perpétue le neo metal tout en le renouvelant. Ça jump comme dans les débuts 2000. […] La puissance qu’Enemy Of The Enemy dégage sur scène ainsi que le feeling dont ils font preuve aura attiré bien des curieux, preuve s’il en est que leur force réside dans le live.»
Rock Ur Life, septembre 2014
https://www.rockurlife.net/report/motocultor-festival-2014-jour-2-16-08-14

« Vainqueur du Headbang Contest, les membres d’ENEMY OF THE ENEMY, ont prouvé au public du Motocultor Festival de cet été qu’ils n’étaient pas arrivés là par hasard.
Interview improvisée avec l’intégralité du groupe en sortie de scène après un show réussi sur la Dave Mustage… […] »
Hard Force, septembre 2014
http://www.hardforce.fr/actu/8662/enemy-of-the-enemy-a-la-decouverte-du-enemy-metal-motocultor-2014-/

« Deuxième du Headbang Contest, voilà un résultat des plus flatteurs au vu du nombre de groupes ayant pris part à la compétition. Et Enemy of the Enemy le mérite largement, car depuis 2008 ils montrent à tous leurs capacités scéniques des plus impressionnantes. Puissants, lourds, ils dévastent tout sur scène à travers un groove metal efficace. Le public parisien, ville dont ils sont originaires, commence à bien les connaître, c’est à votre tour maintenant d’avoir droit de les apprécier! »
http://www.motocultor-festival.com/wordpress/portfolio/enemy-of-the-enemy/

Le Zèbre de Belleville, Paris

« Force est de constater dès les premières notes que le son est plein, les mélodies recherchées et les riffs clairs et efficaces. Le style va du Hardcore au Death en passant par une bonne grosse base de Neo Metal.[…] Nous nous laissons emporter dans ces ambiances et par la qualité des compositions du groupe.[…] »
Sons Of Metal, avril 2014
http://sons-of-metal.com/2014/04/02/demi-finales-parisiennes-du-headbang-contest-2014-a-paris-au-zebre-de-belleville-les-7-8-et-9-mars-2014/

Hellequin, 1er album

« […] Le jeu de guitare, oscillant entre riffs pêchus et leads recherchés, souvent truffés d’effets, installe à lui seul des atmosphères fouillées là où la section rythmique donne le ton. Le jeu de basse/batterie impacte fortement sur l’ensemble des compos et fait vibrer tout ce beau bazar à grand coups de lignes ronronnantes et de rythmes mid-tempo au groove indéniable. On secoue de la tête très souvent. […] »
VS Webzine, juin 2013
http://www.vs-webzine.com/chronique-ENEMY_OF_THE_ENEMY-Hellequin-14379.html

Banshees Labyrinth, Edimbourg (Ecosse)

« […] Imagine R.A.T.M having a love child with Skindred. Imagine again that kid going to the System of a Down school of catchy riffs and hooks before moving on and graduating from the Korn University of beat-downs. This is the beauty and joy behind Enemy of the Enemy’s infectious sound. […] »
Bone Yard, juin 2013
http://www.bone-yard.co.uk/certain-death-live-edinburgh/

La Boule Noire, Paris

« […] Et toujours ce regard ironique et mordant sur notre monde et ses bassesses, contradictions qu’ils s’amusent à souligner d’un sourire de démon désabusé, Jekyll modernes qui se mêlent jusqu’au morphing absolu pour devenir un seul Hyde, sans se confondre pourtant […] »
The ArtChemists, avril 2013
http://www.theartchemists.com/2013/05/05/enemy-of-the-enemy-hellequin-ou-de-lhybridation-metal/

Le Hangar, Ivry-sur-Seine (94)

« […] Une partie du public a l’air déjà conquis aux premières notes, bien que la salle ne soit pas pleine l’ambiance est bonne. Leur musique métal teinté de son un peu rap fait penser à Rage Against The Machine, ce qui ne me déplait pas. A ma grande joie le son est très bon, malgré que les lights laissent un peu à désirer. Le public réagit très bien aux sollicitations du groupe et nous avons même le droit à un petit wall of death. Le concert se termine après 45min de show, qui ont bien chauffé le public […] »
Art’n’Roll, février 2012
http://www.artnroll.net/chronicIndex_Janvfev12.html#120219_Hangar